Loisirs et papotage

Chaque jour nous apporte son lot de petits bonheurs à mijoter, broder, lire ou simplement à papoter de tout et de rien... de nos passions culinaires, artistiques, de nos balades ou découvertes à partager tout simplement


Heures au format UTC [ Heure d’été ]



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivante
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Déc 2016
Messages: 1496
Localisation: Belgique (Hainaut)
Sexe: Féminin
Age: 51
Posté:  

Pour moi aussi l'interprétation de Jean Gabin est la meilleure :/topla//

_________________
Image


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 2015
Messages: 4961
Localisation: Bourgogne - Auxerre
Sexe: Féminin
Age: 59
Posté:  

mercredi 4 avril : nous fêtons les Isidore !

À la Saint-Isidore, si le soleil dore,
Le blé sera haut et chenu,
Mais le pommier sera nu


vu le déluge que nous subissons... les pommiers du jardin seront bien chargés !!!  :pomme:/

cela s'est passé un 4 avril :

4 avril 1968 : Assassinat de Martin Luther King
Le 4 avril 1968, le pasteur américain Martin Luther King (39 ans) est assassiné dans un motel de Memphis par un repris de justice, James Earl Ray.
Révulsés par sa mort tragique et ô combien prévisible, les ghettos noirs des grandes villes américaines sombrent aussitôt dans des émeutes d'une extrême violence...
Une enfance brillante et aisée
Né à Atlanta dans une famille de pasteurs, Martin Luther King bénéficie d’un statut social plus aisé que la majorité de ses concitoyens afro-américains. Bien qu’il soit au départ peu enthousiaste pour cette voie, ce jeune étudiant brillant obtient une licence de théologie en Pennsylvanie, suivant ainsi les traces de son grand-père et son père. Après s’être marié à la pédagogue et chanteuse Coretta Scott en juin 1953, il devient en 1954 pasteur dans une église baptiste de Montgomery, dans l’Alabama.
L’épisode Rosa Parks et le boycott des bus de Montgomery
Le 1er décembre 1955, Rosa Parks refuse de céder sa place à un blanc dans un autobus de Montgomery et se fait interpeller par la police. L’interdiction faite aux noirs d’étudier dans les mêmes écoles que les blancs a été jugée inconstitutionnelle par la Cour Suprême en 1954, mais dans de nombreux domaines, la ségrégation reste la règle.
C’est pour refuser cet état de fait que les personnalités noires de Montgomery lancent un appel au boycott de la compagnie de bus de la ville. Le soir même de ce premier jour d’action, une organisation est créée et Martin Luther King est élu à sa tête. Pendant presque un an, le boycott se poursuivra malgré les tentatives d’intimidation concentrées sur Luther King : attentat contre son domicile, emprisonnement. Enfin, la Cour Suprême donne tort à la compagnie de bus.
Le leader de la lutte non-violente
Fort de cette victoire au retentissement national, Luther King participe avec une dizaine de personnalités noires du sud des Etats-Unis à la fondation d’une organisation nationale : le SCLC (conférence des leaders chrétiens du sud). Elu à la présidence, il décide d’étendre à l’ensemble du pays sa lutte non-violente pour les droits civiques des noirs. Luther King, en admirateur de Gandhi, revendique l’influence de l’Indien sur sa pensée et voyage en 1958 sur ces traces où il rencontre Nehru. Par ailleurs, les actions se multiplient dans les Etats-Unis : mouvement étudiant en 1960, campagne de Birmingham en 1963… Il rencontre également des personnalités éminentes tel que le président Eisenhower.
Mais Luther King doit aussi subir les attaques de ses adversaires. En l'espace de cinq ans, il doit faire face à une accusation de fraude fiscale, à un passage à tabac par la police, à une tentative d’assassinat mais aussi à plusieurs séjours derrière les barreaux. Mais face à la prison, il reçoit le soutien de grandes personnalités politiques : ainsi Kennedy intervient en faveur de sa libération en 1963.
« I have a dream » et le prix Nobel
Le 28 août 1963, à l'occasion d'une Marche sur Washington, Martin Luther King prononce son plus célèbre discours devant 250.000 sympathisants : «I have a dream...» («J'ai fait un rêve...») pour le travail et la liberté. Il appelle de ses vœux un pays où chacun partagerait les mêmes droits dans la justice et la paix. Il sera ensuite reçu par John Fitzgerald Kennedy.

Le 14 octobre 1964, le jeune pasteur reçoit le Prix Nobel de la paix après avoir rencontré Willy Brandt et le Pape Paul VI. Il est alors une figure mondiale.. Mais son Mouvement est de plus en plus contesté et concurrencé par des groupes violents comme les Black Muslims (Musulmans noirs).
Une influence déclinante
Pourtant, son influence tend à diminuer au sein de la communauté afro-américaine. Originaire du sud des Etats-Unis, il a toujours lutté pour l'égalité,  la reconnaissance et l'intégration d’une communauté issue de l'esclavage et plutôt rurale. Mais les idées plus radicales et plus violentes de Malcom X gagnent. Le rejet de la communauté noire a désormais un nouveau visage : les banlieues extrêmement pauvres et violentes des grandes villes. Et l’assassinat de Kennedy, perçu comme un défenseur des noirs, donne peu de place à l’espoir. Ainsi Luther King paraît quelque peu en retrait et impuissant face aux émeutes de Watt à Los Angeles. Toutefois, il est aux cotés du président Johnson en 1965 lorsque celui-ci signe le « Voting Rights Act », la loi sur les droits civiques mettant fin à toute forme de discrimination.
Face à de tels constats, il s’engage contre la guerre du Vietnam mais surtout il cherche à lutter contre la misère, nouveau moyen indirect de ségrégation qui touche durement les Afro-américains. Alors qu’il prépare une nouvelle marche contre la pauvreté, il est assassiné sur le balcon de sa chambre d’hôtel à Memphis le 4 avril 1968.
Si sa mort prématurée l'a empêché d'agir contre la pauvreté, ses méthodes non-violentes ont certainement été fondamentales pour l’accomplissement de l’égalité des droits tout en évitant de plonger le pays dans une guerre civile ou communautaire. Ayant toujours refusé de céder à la tentation de la violence, Martin Luther King s’est imposé au même titre que Gandhi comme le symbole d’une lutte qui ne laisse pas la place aux armes. Ainsi, et malgré le déclin de son influence sur les dernières années de sa vie, 100 000 personnes lui rendent hommage lors de ses funérailles à Atlanta.
Aux Jeux Olympiques de Mexico, qui suivent de quelques semaines la mort de Martin Luther King, des champions noirs américains lèvent le poing sur le podium et tournent le dos à la bannière étoilée.
La même année, des professeurs admettent de développer la place des noirs et des minorités dans l'enseignement de l'Histoire. C'est le début du mouvement PC («politically correct»).
Les tensions raciales s'apaisent peu à peu. Aujourd'hui, l'intégration des noirs, qui représentent un dixième de la population étatsunienne, ne soulève plus guère d'opposition même si ce groupe souffre toujours d'un certain handicap économique et social.

Le jour de Martin Luther King
Chaque année, le troisième lundi de janvier, les habitants des États-Unis commémorent le jour de Martin Luther King junior (né le 15 janvier 1929 à Atlanta, Géorgie) en souvenir de son action et de sa mort tragique.

Obama : j'ai fait un rêve

St-Isidore de Séville : Fils de Severianus et de Theodora, un couple d’une grande piété. Il est aussi le frère de trois saints (Léandre, Fulgence et Florentine), qui prennent soin de lui lorsque leur père décède. Il effectue des études puis est ordonné prêtre, avant d’apporter son aide à son frère Léandre, qui est archevêque de Séville et qui œuvre à la conversion des Visigoths ariens. Il se retire ensuite comme ermite, avant de succéder à son frère comme archevêque de Séville. Il est l’auteur de nombreux écrits, dont un dictionnaire, une encyclopédie, une histoire des Goths et une histoire du monde depuis la Création. En 1722, il est proclamé Docteur de l’Église par le pape Benoît XIV (560-636)
Depuis 1999, Saint-Isidore est devenu le principal patron des ordinateurs et de l’Internet. Saint-Isidore de Séville est le patron des personnes qui utilisent un ordinateur, des techniciens en informatique et de l’Internet. Il est invoqué pour stimuler les enfants qui tardent à marcher.

_________________
Image Image
"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire)
"Beaucoup de gens entrent et sortent de ta vie, mais seuls les vrais amis y laissent leur empreinte"

"allergique aux réseaux sociaux, merci de ne pas insérer mes documents sur "face de bouc ou touitteur"...  Image
https://fr.pinterest.com/ararat89/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Déc 2016
Messages: 1496
Localisation: Belgique (Hainaut)
Sexe: Féminin
Age: 51
Posté:  

Je savais que tu allais parler de ce grand Monsieur //ok:/

_________________
Image


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 2015
Messages: 4961
Localisation: Bourgogne - Auxerre
Sexe: Féminin
Age: 59
Posté:  

je ne pouvais effectivement oublier de lui rendre hommage en déplorant que 50 ans après nous soyons régulièrement confrontés à de terribles informations sur des actes de discrimination et de racisme, peu importe l'origine d'ailleurs, qu'elle soit raciale, religieuse, politique ou tout simplement dictée par une forme de domination de l'argent et du pouvoir ! je ne peux comprendre qu'à l'époque où l'homme se prétend tellement supérieur à ses ancêtres, du plus loin que l'on remonte, on continue à se conduire comme des primates prêts à écraser les autres pour asseoir une pseudo "grandeur" ! les monstres ne sont pas dans les musées ou dans les zoos... on les côtoie malgré soi, chaque jour, chaque minute dans toutes les enceintes politiques, religieuses, éducatives parfois.... j'ai aussi un rêve... celui que l'humain apprenne à grandir !

Image

_________________
Image Image
"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire)
"Beaucoup de gens entrent et sortent de ta vie, mais seuls les vrais amis y laissent leur empreinte"

"allergique aux réseaux sociaux, merci de ne pas insérer mes documents sur "face de bouc ou touitteur"...  Image
https://fr.pinterest.com/ararat89/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Déc 2016
Messages: 1496
Localisation: Belgique (Hainaut)
Sexe: Féminin
Age: 51
Posté:  

Malheureusement il y a encore du boulot de ce côté là :(

_________________
Image


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 2015
Messages: 4961
Localisation: Bourgogne - Auxerre
Sexe: Féminin
Age: 59
Posté:  

jeudi 5 avril : nous fêtons les Irène !

Avril entrant comme un agneau,
S'en retourne comme un taureau


cela s'est passé un 5 avril :

5 avril 1722 : Découverte de l'île de Pâques
Le 5 avril 1722, l'explorateur hollandais Jacob Roggeveen aborde une île isolée en plein Pacifique. Comme c'est le jour de Pâques, il la baptise île de Pâques (ses habitants l'appellent quant à eux Rapa Nui).
Les nouveaux-venus ne tardent pas à découvrir d'extraordinaires statues qui vont faire la célébrité de l'île : les moai. Certains scientifiques comme Jared Diamond y voient la malédiction qui a causé la ruine des premiers habitants...

Paradis perdu ou saccagé
Les ancêtres de ces malheureux, arrivés en pirogue entre 900 et 1200 de notre ère, avaient découvert un paradis doté d'une faune et d'une flore exubérantes, qu'ils avaient appelé dans leur langue Rapa Nui.
Ils avaient bâti une société prospère et même inventé une écriture idéographique, le rondorongo. Ils s'étaient multipliés jusqu'à être 10 000 ou 15 000.
La population était divisée en clans familiaux dont chacun était établi dans l'une des vallées sèches qui descendaient vers l'océan, cultivant ses jardins et honorant ses morts. Les dépouilles de ces derniers étaient déposées sur la grève.
Pour se protéger de l'océan hostile, chaque clan avait aménagé près du rivage une plate-forme en pierre surmontée de statues géantes, alignées comme à la parade, au regard impressionnant de vie, tournées vers les jardins et les habitants.

Les habitants sculptaient les statues (les moaï) dans les flancs des trois anciens volcans de l'île. Ils les faisaient ensuite glisser jusqu'aux plates-formes de pierre qui leur étaient destinées (les ahu). Pour cela, ils fabriquaient des rails et des cordages avec les palmiers géants qui couvraient l'île.
On a dénombré un total de 800 statues, représentant des hommes et des femmes d'une taille d'un mètre à 22 mètres. La majorité sont restées sur les lieux d'extraction, en position couchée. 256 ont été déplacées et 164 de celles-ci ont été érigées sur les plates-formes.
Le mystère de Pâques
Les Européens qui ont exploré l'île, tels Lapérouse et Cook au XVIIIe siècle, n'ont pas manqué de s'interroger sur l'arrêt subit de cette activité et le déclin brutal de la société pascuane, que les scientifiques situent vers le milieu du XVIIe siècle. Irresponsabilité des hommes ou fatalité de la Nature ?...
Comme si la déforestation ne leur avait pas suffi, les Pascuans ont encore souffert de l'esclavage et du travail forcé suite à l'arrivée des Européens. Ils n'étaient plus que 111 en 1877.
En 1888, l'île passe sous la souveraineté du Chili. Un entrepreneur livre le sol à des milliers de moutons. Le surpâturage dévaste ce qui reste de ressources agricoles et relègue les derniers habitants dans un recoin misérable de l'île.
Dans les années 1950, diverses personnalités, comme Thor Heyerdal, se penchent au chevet de l'île et remettent à l'honneur ses antiques statues. Les moutons sont chassés. L'île renaît lentement à la vie. Elle compte en ce début du XXIe siècle 4 000 habitants dont la moitié revendiquent leur filiation avec les sculpteurs des moaï.

"Faut pas rêver" : Philippe Gougler réalise son rêve d'enfant, visiter l'île de Pâques. Il nous fait partager sa découverte, notamment celle des Moaï (les statues géantes) et le mystère qui les entoure. Sergio Rapu, archéologue, nous donne quelques explications sur la vie des habitants de l'île de Rapa Nui (nom originel de l'île) et comment les Moaï ont été érigés d'après lui.

comme beaucoup, probablement, j'ai toujours été fascinée par ces statues et surtout par cette île à la fois paradisiaque pour certains et au passé dramatique si l'on en juge par son histoire ! ce reportage, toujours aussi exceptionnel, nous montre bien combien l'homme est toujours à l'origine de sa propre destruction... et malheureusement aucune nouvelle génération n'est suffisamment intelligente et humble pour en tirer les leçons se croyant toujours plus forte que ses ancêtres pour dominer la nature ! un jour ou l'autre la facture doit se payer...


St-Vincent Ferrier : Fils d’un couple de nobles très pieux de Valence, son père est anglais (Guillaume Ferrer) et sa une mère est espagnole (Constantia Miguel). À 18 ans, il entre chez les frères dominicains, contre le gré de ses parents. Après de nombreuses années d’études, il devient Docteur en théologie, est ordonné prêtre et est envoyé comme missionnaire dans plusieurs pays d’Europe : France, France, France, France, Pays-Bas, Angleterre, Écosse, France. Il est également le conseiller du roi d’Aragon et du pape Benoît XIII. Au cours de sa vie, il côtoie plusieurs futurs saints : Saint-Bernardin de Sienne, Sainte-Marguerite de Savoie, Sainte-Colette. Il passe les trois dernières années de sa vie en France, en Normandie et en Bretagne, et décède à Vannes, au retour d’un voyage à Nantes où il était allé prêcher (1350-1419) Selon la légende, il avait le don de s’exprimer dans n’importe quelle langue sans même les connaître.
Saint-Vincent est le patron des travailleurs de la construction en général, et plus particulièrement des plombiers, des fabricants de briques et des poseurs de revêtements de sol.

_________________
Image Image
"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire)
"Beaucoup de gens entrent et sortent de ta vie, mais seuls les vrais amis y laissent leur empreinte"

"allergique aux réseaux sociaux, merci de ne pas insérer mes documents sur "face de bouc ou touitteur"...  Image
https://fr.pinterest.com/ararat89/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 2015
Messages: 4961
Localisation: Bourgogne - Auxerre
Sexe: Féminin
Age: 59
Posté:  

vendredi 6 avril : nous fêtons les Marcellin !

Au jour de Saint-Prudence,
S'il fait du vent, les moutons dansent


cela s'est passé un 6 avril :

6 avril 1909 - Robert Peary atteint le pôle Nord
Après plusieurs tentatives infructueuses, l'explorateur américain Robert Edwin Peary est le premier homme à atteindre le pôle Nord. Il s'exclame: "Le pôle enfin ! Mon objectif et mon rêve depuis vingt ans, enfin il est à moi !"
Mais Frederick Cook, son compagnon d'expédition au Groenland en 1891, revendique lui aussi découverte du pôle Nord. En effet, Cook monte en 1906 une expédition vers le pôle Nord, encore invaincu à l'époque, au départ d'Annoatok, à 920 miles du pôle. Il se montre visionnaire en montant une expédition ultra-légère de trois hommes, dont deux Inuits, avec deux traineaux de 400 kg et 26 chiens. Il déclare avoir atteint le pôle le 21 avril 1908. Contraint à l'hivernage, il rejoint sa base avec ses deux compagnons le 18 avril 1909. Il affirme l'avoir atteint un an plus tôt, le 21 avril 1908. Le Congrès américain mettra fin à la polémique en attribuant la paternité de l'exploit à Peary.

Le mot Arctique provient du grec arktos, signifiant "ours", en référence à la constellation de la Grande Ourse visible dans l’hémisphère nord. L’histoire de la découverte de l’Arctique débute en 330 avant JC, avec Pythéas, un navigateur grec qui, en naviguant vers le Nord, atteint les Iles Shetland ou l’Islande. Les navigateurs nordiques, Vikings, Néerlandais ou Danois, vont ensuite se succéder jusqu’à la fin du 18e siècle et découvrir de nouvelles terres : l’Islande, le Groenland, la Nouvelle-Zemble, les Iles Aléoutiennes, mais aussi les détroits de Lancastre ou de Béring.
Au cours du 19e siècle la découverte du pôle Nord et de ses habitants continue. Le pôle nord magnétique sera par exemple déterminé par le Britannique John Ross, contre-amiral d'origine écossaise dans la marine de guerre britannique et un explorateur des régions arctiques, lors d’une expédition, en 1831. En 1818, John Ross avait été le premier Européen à rencontrer des « Eskimos ».
En 1891, Frederick Cook fait partie de la North Greenland Expedition que commande l'Américain Robert Peary et dont le but est l'exploration du Groenland. Le caractère autoritaire de Peary et la personnalité de Cook, en qui Peary perçoit déjà un rival, ne facilitent pas leur relation.
En 1893, Cook organise sa propre expédition et fait armer à ses frais un navire, le Zeta. Il récidive l'année suivante à bord de la Miranda, qui manque de peu de connaître une issue fatale.
Ces explorations se poursuivent au 20e siècle: recherche du pôle nord géographique, passage maritime du Nord-Ouest, établissement de la première base dérivante, par les Soviétiques en 1938, passage en sous-marin sous le pôle Nord, en 1958 et 1961 par les Américains. Sans oublier, du côté français, les expéditions de Paul-Emile Victor au Groenland à partir de 1934.

et pour rêver sur ces terres encore inconnues pour la plupart d'entre nous... voici un magnifique voyage !
("Thalassa")


St-Guillaume d'Eskill : Fils d’une riche famille, il est éduqué par les moines de Saint-Germain-des-prés, à Paris, sous la direction de son oncle Hugues. Ordonné prêtre, il officie comme chanoine à l’Église Sainte-Geneviève. Mais détesté par ses collègues (plutôt laxistes) pour son austérité excessive, il doit démissionner et part se retirer à Épinay, dans la banlieue parisienne. En 1148, le Pape Eugène III, qui effectue une visite à Paris, constate la légèreté des chanoines de Sainte-Geneviève et les remplace par des hommes plus sérieux, qui sont bientôt rejoints par Guillaume. Vers 1170, il est invité à se rendre au Danemark pour réformer les monastères du diocèse de Roskilde. En 1194, il effectue à Rome un pèlerinage en faveur d’Ingeburge, la sœur du roi du Danemark (qui vient d’être répudiée par son époux Philippe-Auguste, roi de France) mais décède peu de temps après son retour. Il est aussi le fondateur et l’abbé de Ebelhold (1125-1203)
Sainte-Guillaume d’Eskill est invoqué pour enrayer la chute des cheveux.

_________________
Image Image
"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire)
"Beaucoup de gens entrent et sortent de ta vie, mais seuls les vrais amis y laissent leur empreinte"

"allergique aux réseaux sociaux, merci de ne pas insérer mes documents sur "face de bouc ou touitteur"...  Image
https://fr.pinterest.com/ararat89/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 2015
Messages: 4961
Localisation: Bourgogne - Auxerre
Sexe: Féminin
Age: 59
Posté:  

samedi 7 avril : nous fêtons les Jean-Baptiste !

En avril, le sureau doit fleurir,
Sinon, le paysan va souffrir


cela s'est passé un 7 avril :

7 avril 1768 : Naissance du cirque
Ex-sergent-major des armées de sa Majesté, l’anglais Philip Astley ouvre à Londres, le 7 avril 1768, une école d’équitation. Pour se distinguer de ses concurrents, il a la bonne idée de présenter des spectacles équestres dans l’après-midi, sur une piste ronde. Le cirque moderne est né !

La Chine est le berceau de l’acrobatie (5000 ans avant J.C) et la jonglerie à au moins trois mille cinq cent ans, des dessins vieux de 4500 ans montrent des acrobates et des dresseurs d’animaux et des équilibristes.
En Crète, à Cnossos, on a retrouvé un mur peint, datant d’environ 2400 av J-C, qui montre de jeunes athlètes se livrant à des exercices sur un taureau. En Grèce, les artistes travaillent beaucoup dans la rue, sur les places et sur l’Agora.
Dés le 2ème siècle avant J-C, de petites ménageries ambulantes sillonnent les routes de l’Italie, offrant à la curiosité des populations des lions, des ours, des singes et des serpents.
LE CIRQUE AU MOYEN AGE
A la chute de l’empire romain, les foires accueillent les Saltimbanques et leur offrent de nouveaux territoires pour le développement de leurs activités. Les bouffons, mimes, acrobates se dispersent et commencent à voyager… les artistes sont ambulants. Toutes les grandes villes d’Europe ont une foire, un calendrier se met en place : on peut voir des funambules, jongleurs, montreurs d’ours… mais attention un jongleur trop habile se pare très vite des charmes d’un sorcier dont les prouesses risquent de se consumer sur le bûcher.

L’histoire du cirque peut commencer.
Le mot cirque a disparu depuis le 6ème siècle et réapparaît curieusement au 18ème siècle. Il est utilisé pour la première fois par Charles Hugues en 1870 lorsqu’il crée son amphithéâtre équestre et le nomme « The Royal Circus» ; le mot cercle du latin circus, après quelques siècles d’oubli, reprend vie publique.
C’est peut-être dans les derniers lambeaux de brumes flottant au-dessus des prés bordant la tamise, par une tiède après-midi de printemps, qu’une poignée de curieux a découvert un spectacle insolite. Présenté entre des cordes et des piquets, un homme en uniforme, une plume fièrement fichée au chapeau exécute d’étranges voltiges sur le dos d’un cheval lancé au galop.
En 1768 Philip ASTLEY, jeune soldat de 26 ans, excellent cavalier, trace une piste rudimentaire dans la terre. Contraint de travailler aux heures les plus claires et les plus chaudes, contraint d’espacer les temps de travail pour ne pas épuiser son cheval ce cavalier vêtu de rouge sang, développant ses exercices au son du tambour et du fifre, est en train d’inventer… le cirque.
Il clôture dans un premier temps son espace, le transforme ensuite dans un établissement singulier ou l’on présente à heures fixes des exercices d’agilité à cheval puis diversifie ses présentations en insérant entre les numéros équestres des exploits acrobatiques, funambulesques, jonglés et bien sûr comique.
Charles Hugues ouvre ensuite un cirque à Paris.
Mais en France, Franconi, un italien lui succède (dresseur de canaris). Il crée un nouveau cirque : le cirque Olympique FRANCONI en 1807.
Dans les premiers cirques, le programme comprenait donc surtout des numéros équestres. C’est pourquoi on utilisait une scène circulaire, appelée piste, où le cheval pouvait galoper à vitesse constante; l’écuyer, debout sur l’animal, légèrement penché vers l’intérieur du cercle, était maintenu en équilibre par la force centrifuge.
Monter deux chevaux à la fois, un pied posé sur la selle et l’autre sur la tête du cheval, ou se tenir en équilibre sur une bouteille posée sur la selle et tirer au pistolet sur une cible éloignée, voilà quelques-uns des numéros spectaculaires dans lesquels se produisaient Astley et ses concurrents durant la seconde moitié du XVIIIe siècle.
Ce genre de numéro va se perfectionner au XIXe siècle. Les écuyers costumés, comme Andrew Ducrow, exécutent des pantomimes à cheval ou de gracieux pas de deux avec leurs jolies partenaires. D’autres écuyers, dont les numéros sont plus acrobatiques, exécutent des sauts périlleux en passant d’un cheval à l’autre. D’autres encore forment à plusieurs des pyramides en se tenant en équilibre sur plusieurs chevaux.
L’épanouissement du cirque au cours des trois premières décennies du XIXe siècle est lié aux noms des Franconi et de Dejean (1786-1879) en France, de Christophe de Bach (1768-1834) en Allemagne, d’Andrew Ducrow (1792-1842) en Angleterre, de John Robinson (1802-1888) en Amérique.
D’abord bâti sur des prouesses équestres, le cirque s’ouvre à la pantomime à partir de 1820.
LES CLOWNS
Aux spectacles équestres, s’ajoute la première figure du clown. Acrobate d’abord, il utilise son corps pour faire rire (cabrioles, numéros avec des animaux). IL est au début tout seul sur scène, puis rejoint par d’autres personnages permettant la création de duos, de trios et de saynètes. Grâce à l’ordonnance sur la liberté des spectacles en 1864.
Des clowns célèbres : l’Anglais FOOTTIT, le russe POPOV, le suisse GROCK, les frères FRATELLINI.
Etymologiquement, le mot “Clown” signifie “rustaud” en anglais. Dans les pièces de théâtre élisabéthain, le clown était un personnage gaffeur, balourd, ridicule, mais en même temps, doué d’un rude bon sens et d’un audacieux cynisme.
L’apparition du clown se généralise dans la seconde moitié du XIXè siècle. Le premier maquillage sera repris et réinventé au fil des siècles par une succession d’amuseurs, dont Joseph GRIMALDI qui en fera un symbole au début du XIXè siècle : maquillé en blanc, il annonce le clown moderne.
Son costume est misérable, son maquillage grotesque ; c’est celui qui reçoit les gifles et les coups de batte (empruntée à Arlequin). Quant à lui, l’Auguste cultive son aspect dépenaillé, et sa singularité lui vient de la démesure de ses chaussures ou de l’extravagance de son manteau. Tous 2, ils forment un duo : l’autorité du clown blanc partage la piste avec l’Auguste.
Plus tard, le duo comique fut complété par Monsieur LOYAL, toujours en habit, incarnant la direction du cirque, provoque des répliques hilarantes. A l’origine, le rôle du clown était d’amuser entre deux numéros violents ou dangereux. En prenant de l’importance, les clowns ont donné une connotation nouvelle au spectacle.
A la fin du XIXè siècle, les clowns parleurs surpassent les clowns écuyers ou acrobates, et l’on voit apparaître des duos comiques dont le premier est celui de Foottit et Chocolat. La tradition fut entretenue par Antonet et Béby, Pipo et Rhum, Dario et Bario, Alex et Porto, etc.
Vers 1922, les frères FRATELLINI deviennent célèbres avec leurs numéros de clowns musicaux. Paul, Albert et François étaient aussi admirables musiciens qu’excellents danseurs et acrobates. Souvent accompagnés de comparses, ces acteurs sont appelés “pitres” et “contrepitres”.
Les diverses troupes de clowns musicaux utilisent non seulement les instruments classiques comme le violon, l’ocarina, la clarinette, le saxophone, mais ils jouent aussi de l’accordéon et du concertina (petit accordéon hexagonal).

Le Cirque d'Hiver à Paris

St-Jean-Baptiste de la Salle : Élève au Séminaire de Paris, il doit abandonner pour s’occuper de ses frères et sœurs lorsque leurs parents décèdent. Il reprend ses études dès que ses frères et sœurs sont en âge de subvenir à leurs besoins. Il est nommé chanoine de la cathédrale de Reims en 1667, est ordonné prêtre en 1678, et obtient son doctorat en théologie en 1680. Il est le fondateur des Frères de Écoles chrétiennes, qui a pour vocation d’encourager l’éducation des jeunes garçons. Il se débarrasse de sa fortune personnelle sous la forme de pain qu’il distribue aux pauvres durant la grande famine de 1683-1684. Il fonde plusieurs établissements d’enseignement supérieur (1651-1719).
En 1950, Pie XII le proclame patron des professeurs et de la jeunesse.

_________________
Image Image
"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire)
"Beaucoup de gens entrent et sortent de ta vie, mais seuls les vrais amis y laissent leur empreinte"

"allergique aux réseaux sociaux, merci de ne pas insérer mes documents sur "face de bouc ou touitteur"...  Image
https://fr.pinterest.com/ararat89/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Fév 2017
Messages: 234
Localisation: Bouches du Rhône
Sexe: Féminin
Posté:  

Tu survoles le temps pour Nous. Très agréable à lire.
Merci.

_________________
Image


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 2015
Messages: 4961
Localisation: Bourgogne - Auxerre
Sexe: Féminin
Age: 59
Posté:  

//merci:/ Lyli ! je sais que tu apprécies, tout comme moi et quelques unes, ces petits moments d'histoire ! c'est agréable de savoir que ce partage est apprécié ! :/topla// pour ma part, j'y prends beaucoup de plaisir !

_________________
Image Image
"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire)
"Beaucoup de gens entrent et sortent de ta vie, mais seuls les vrais amis y laissent leur empreinte"

"allergique aux réseaux sociaux, merci de ne pas insérer mes documents sur "face de bouc ou touitteur"...  Image
https://fr.pinterest.com/ararat89/


Haut
  Profil Site Internet 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivante


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit